Mon panier:

0 article(s) - 0,00 €
Votre panier est vide.

0

Voici quelques conseils pour débuter dans la décoration d’un santon :

-        Etape 1 : le visage

En général, on commence tout simplement par peindre les parties charnues c’est à dire le visage, les mains et les bras. On détaille ensuite le visage. Un point en forme d'amende pour le blanc des yeux, cela va nous permettre de « placer«  l’œil. On surligne ensuite d’un trait de pinceau très fin et si possible d’un seul coup sans lever le pinceau, la paupière supérieur puis de la même manière, le sourcil. On peut  enfin tracer la pupille soit avec la pointe du pinceau soit avec un instrument fin, style cure-dent. On peut ensuite rosir les joues du santon avec un pinceau presque sec (attention ! cela doit être imperceptible), la couleur doit vraiment se fondre dans la couleur chair du visage. N’oubliez pas qu’en général en  séchant, les couleurs vont ressortir et légèrement foncer. On va  pouvoir maintenant rosir la bouche de la pointe du pinceau.

-        Etape 2 : les vêtements

Il faut commencer par l’intérieur, par exemple, s’il s’agit d’une chemise avec un gilet, on peindra la chemise, en n’ayant pas peur de déborder légèrement sur le gilet. De cette manière, lors du passage de la couleur du gilet, celle-ci recouvrira bien et on pourra facilement ajuster le trait tout le long du bord du vêtement. Cette méthode permet d’avoir une peinture nette et précise. On procèdera de la même façon lorsqu’on a un châle sur un corsage par exemple, la peinture du premier vêtement débordera sur le deuxième pour pouvoir proprement raccorder les 2 vêtements. On termine la plupart du temps par la veste et le pantalon ou la robe pour une femme.

-        Etape 3 : les détails

On va peindre ensuite les différents détails que l’on peut trouver sur un santon ; ceinture, fleurs, boutons…….Pinceau fin, cure-dent et patience……

-        Etape 4 : les extrémités

Lorsque l’on peint un santon, on doit le tenir tout le long du travail, entre le pouce et le majeur, sans jamais le manipuler autrement afin qu’il reste propre et net. Voilà pourquoi nous terminons notre travail en général par les cheveux ou le chapeau (selon le cas) et en dernier, les chaussures et le socle.

 

Bien entendu, quelques variantes peuvent exister selon le santon que l’on doit peindre. A vous de vous adapter et de trouver la meilleure solution. Pour cela, je vous conseille de bien observer votre pièce et n’hésitez pas à prendre quelques notes sur la marche à suivre pour vous guider tout le long de votre travail. Soyez créatif !

…….Et bonne peinture !